Le syndrome de l’essuie glace est fréquent chez le coureur régulier. Il n’existe pas de traitement magique pour soigner ce syndrome très gênant en course à pied, mais des exercices et de bonnes habitudes peuvent faire disparaitre ce syndrome si vous êtes persévérant.

Qu’est ce que le syndrome de l’essuie glace ?

Le syndrome de l’essuie glace se manifeste chez le coureur par une gêne, une douleur plus ou moins importante au niveau du genou. Il s’agit exactement d’une inflammation de la bandelette ilio-tibial.
Cette gêne apparait souvent lorsque l’on est en plein effort et peut nous forcer à s’arrêter tellement que c’est gênant ou que cela fait mal au genou. Cette gêne est mécanique et vient de la partie externe du genou et arrive souvent après 10 à 20 minutes de course. Ce syndrome est fréquent lorsqu’il a été trop sollicité et / ou que celui-ci n’est pas suffisamment alimenté en sang pour permettre son bon fonctionnement.

Quand apparait ce syndrome chez le coureur ?

Ce syndrome, qui est classé comme une tendinite, apparait comme une autre tendinite lorsque le muscles est sur sollicité ou qu’il y a un déséquilibre dans le corps. Un mauvais alignement dos, hanche genou peut être à l’origine dette tendinite.

Quel traitement pour ce type de douleur ?

Comment faire disparaitre ses douleurs lorsque vous courez ?
Il n’existe pas de traitement pour ce syndrome, toute fois, des pratiques régulières des points ci-dessous pourront faire disparaitre le syndrome. Ensuite, ça sera à vous de prendre les bonne résolutions pour respecter votre genou pendant la course pour que ce syndrome ne réapparaisse pas.

Masser votre genou pour faciliter la circulation

Les douleurs étant externe au genou, le fait de la masser régulièrement et plusieurs fois pas semaine va détendre le muscle et pouvoir l’aider à diminuer la douleur pendant la course.
Le syndrome de l’essuie glace est souvent un défaut d’apport de sang jusqu’à l’articulation.

Vérifier que vos baskets ont un amortis adapté à votre pied

Les baskets sont le premier contact avec le sol. C’est elles qui vont amortir le choc, avant qu’il ne soit transmis dans vos pieds, puis dans vos jambes, dos, tendon etc ..

Adoptez une alimentation saine et équilibré

La santé de vos muscles et de vos membres est directement lié au contenu minérale de votre corps, ainsi que la capacité de celui-ci à nourrir ceux-ci grâce à votre sang. Une bonne alimentation et une circulation sanguine optimale vont naturellement régénéré la faiblesse pour faire disparaitre la douleur. C’est ce qu’on appelle la capacité régénérative du corps humain.

Arrêtez le sport pendant une longue période

SI vous avez depuis longtemps cette douleur que vous n’arrivez pas à vous en débarrassé, je vous conseille d’arrêter le sport pendant une longue période, 1 mois par exemple, pendant laquelle vous allez pouvoir soigner votre hygiène de vie et faire les recommandations ci-dessus.

Courez avec du strap

Que cela soit du strap ou une bandelette, le fait de compresser le genou légèrement, il aura moins tendance à bouger et cela apportera moins de douleurs pendant la course. Votre genou sera mieux maintenu ce qui peut permettre de retarder le syndrome de l’essuie glace et la douleur pendant votre course.

Conclusion et recommandations

– Vérifier que vos chaussures soient adaptés
– Prenez des temps de repos suffisant entre chaque entrainements
– Réduisez votre volume d’entrainement
– Réduisez la durée d’entrainement pendant les périodes où le syndrome est particulièrement présent