En France, pour pouvoir pratiquer la course à pied en compétition, vous devez être muni d’un certificat de non contrindication à la course à pied en compétition. Ce fameux certificat est délivré par votre médecin traitant et atteste de votre aptitude niveau santé pour cette pratique sportive. Un certificat est également demandé dans les clubs comme ceux d’athlétisme, pour délivrer une licence.

Qu’est-ce qu’un certificat médical ?

Un certificat médical est un document, remis pas un médecin qui atteste que vous êtes apte à la pratique d’un sport ou d’une activité. Il peut apparaitre sur le certificat des contre-indications selon votre santé et vos capacités physiques.
En France, celui-ci est établi par un médecin généraliste qui vous fera passer plusieurs examens de santés.

Il peut parfois être accompagné d’un rendez-vous chez un cardiologue pour vérifier plus en détail les capacités de votre cœur et éventuellement déceler une anomalie.

Certificat médical pour une course à pied en compétition

L’organisateur d’une course en compétition sont soumis à la réglementation de la FFA (fédération française d’athlétisme) qui dit que seuls les participants ayant un certificat médical de non contre-indication à la pratique de course à pied en compétition de moins d’un 1 an, à la date de la course, pourront y participer. L’absence de cette mention est un motif de refus à la compétition.

Certificat médical pour une licence dans un club d’athlétisme

Concernant la pratique en club de votre sport, afin de faire votre licence, le club vous demandera une attestation de non contre-indication à la pratique de ce sport. Celle-ci est valide pendant 1 an.
Vous aurez ensuite votre licence de la fédération française d’athlétisme avec une date de validité (souvent 1 an). Vous pourrez l’utilisez pour la pratique de la course à pied en compétition.

Utilisation de sa licence sportive pour les compétitions

Une licence sportive est acceptée puisqu’elle atteste du fait que votre club atteste possède un certificat médical à jour vous concernant.
A noter qu’il n’est plus possible d’avoir un certificat d’un autre sport.

Mentions qui doivent absolument apparaitre sur le certificat médical

Faites très attention la mention à ce que la partie en compétition apparaisse bien sur votre certificat médical. Si celle-ci n’est pas présente et clairement exprimé sur le certificat médical, l’accès à la course vous sera refusé.

Qu’est-ce que je risque en cas de faux certificat médical ?

Outre une condamnation qui peut être prononcé pour usage de faux, vous serez directement responsable en cas de blessure pendant la course à pieds, ou si vous blessez quelqu’un. Vous devrez donc courir tous les frais liés à la réparation des dommages.

Faut-il un certificat médical spécial pour courir un marathon ?

Il faut que celui-ci soit dans les dates de validité et comprenne bien les mentions en compétition. Sinon, ce sera le même que vous une autre course. Vous pouvez le mentionner à votre médecin si vous souhaitez des examens plus poussés.

Conclusion et conseils

· Vérifiez bien la date de validité de votre certificat avant une course
· L’absence de ce document à une manifestation officielle, vous ne pourrez y participer
· Enregistrez votre certificat en ligne plusieurs jours avant votre participation pour que celui-ci soit validé
· Certificat médical de moins d’1 an obligatoire pour les courses en compétition et les licences sportives
· La mention précise « non contrindication à la pratique de la course à pied en compétition » doit apparaitre clairement sur votre certificat
· Pensez à prendre rendez-vous assez tôt chez votre médecin pour le faire faire